Les ascenseurs valorisent les étages supérieurs

En 1860, Stigler fonde une société d'ingénierie à Milan, qui deviendra en 1898, Stigler électrique ascenseur.
De 1860 à 1864, le Grosvenor Hôtel de Victoria Station à Londres est le premier hôtel à être équipé d’un ascenseur hydraulique sur cinq étages.
En 1865, lorsque le Grand Hôtel de Paris est équipé d’ascenseurs hydrauliques sur 6 étages, la pression de l’eau de la ville est si basse, qu’un moteur à gaz doit être installé pour maintenir la pression jusqu'au niveau requis. Deux ans plus tard, le système est remplacé par Léon Edoux.

À New York, il faut attendre 1866 pour que le premier ascenseur soit installé à l’hôtel Saint-James.

Léon EDOUX (1827 – 1910) : Inventeur de l'ascenseur hydraulique en France.

Durant l’Exposition Universelle de Paris de 1867, Léon EDOUX expose dans la galerie des machines, les premiers ascenseurs hydrauliques « sécurisés » à action directe. Un ascenseur transportait les visiteurs sur une plate-forme d'observation, située à 19,81 mètres de hauteur. Les quatre colonnes « creuses » de guidage faites en fonte, permettaient l’installation de quatre contrepoids, reliés à la cabine par des chaînes et des poulies. Cela permettait d’augmenter le niveau de sécurité des passagers.

La société Edoux et Cie fusionnera en 1912 avec celle de Pierre Samain, prenant alors le nom d'Edoux-Samain. La nouvelle société emploiera 700 personnes dans les ateliers de la rue Lecourbe, pendant 50 ans. Les ateliers seront désaffectés en 1964.

Suite à la création de son entreprise en 1842, Richard Waygood fabrique son premier ascenseur hydraulique en 1868.
En 1868, Otis met au point un ascenseur à vapeur et de nouveaux dispositifs de sécurité permettant d’atteindre les étages supérieurs en toute tranquillité. Les bâtiments équipés de cette technologie verront leur valeur augmenter. La hauteur des bâtiments augmente. A New York, Chicago, San Francisco, Boston, les immeubles atteignent à l’époque plus de 6 étages, et vont s’équiper d’ascenseurs. L’industrie des ascenseurs commence à se développer. Les hôtels et les magasins, comprennent rapidement l’atout de ces appareils.

L’Equitable Life Assurance Society Building est le plus haut immeuble de New York en 1870. Avec 9 étages, il sera le premier immeuble de bureaux à être équipé de deux ascenseurs Otis Tufts à vapeur. Près de 2 500 personnes utilisent les ascenseurs le premier jour !
En 1874, les câbles de levage commencent à être utilisés couramment dans les mines du Harz en Allemagne.
1874, le brevet américain n°147853 est délivré à J.W. Meeker. Pour la protection des gaines d'ascenseurs de charge, il a utilisé des portes en acier, couplées à des contrepoids.
En 1875, Le Western Union Telegraph Building à New York (neuf étages) introduit deux ascenseurs usage mixte des Frères Otis, chacun avec un moteur de 30 ch vapeur. Cyrus W. Baldwin conçoit le troisième ascenseur à l'usage des employés de Western Union, constamment en mouvement, il est l'ascenseur idéal pour les jeunes garçons livrant des télégrammes !
En 1875, Robert Schindler ouvre un atelier d'usinage sur une île de la rivière Reuss, près de Lucerne.
En 1877, un allemand du nom de Friedrich Koepe conçoit le moteur de traction. Le concept sera protégé par le brevet allemand n° 218.

 

Les nouveaux composants de l’ascenseur électrique

Frédérich Koepe, ingénieur chez Thyssen met au point en 1877 un nouveau système de machine d'entraînement. Le câble de suspension de la cabine n’est plus relié directement au tambour, mais passe sur une poulie de renvoi (en partie supérieure) qui assure le déplacement de la cabine.

En 1878, c’est l’invention du premier limiteur de vitesse.
Celui-ci provoque l‘enclenchement du parachute en cas de vitesse excessive en descente ou de rupture des câbles de traction.

 

Les nouveaux composants

À l’Exposition Universelle de 1878, Léon Edoux installe quatre ascenseurs hydrauliques à action directe dans les tours du Trocadéro. Chaque cabine peut transporter 60 passagers sur une hauteur de 85,34 m. Un important moteur à vapeur dans la base de chaque tour, permet le retour de l’eau dans un réservoir situé au sommet.
En 1878, SIEMENS construit le premier ascenseur électrique, à Mannheim, en Allemagne et un brevet est délivré la même année à SIEMENS et HALSKE.
En 1878, OTIS dispose de deux nouveaux produits : un ascenseur hydraulique rapide (de 0,3 à 0,4 mètre par seconde) et un dispositif de parachute actionné par un limiteur de vitesse.
1878, Charles Morgan Hill brevète un ascenseur hydraulique à action directe installé dans les tours Wire Works Washburn & Moer à Worcester, Massachusetts.
En 1880, pour connecter les différents magasins du Grand Louvre à Paris, un petit tramway est installé dans un tunnel sous l’Hôtel du Louvre. Les cabines sont placés à l’intérieur du chemin de fer par des ascenseurs hydrauliques.

 

Les débuts de l’ascenseur électrique

Lors de l’Exposition Universelle de Mannheim, en 1880, Werner von Siemens et Halske présentent le premier ascenseur électrique à crémaillère. Cet appareil monte à 2,2 mètres en 11 secondes.
Il se développera principalement aux USA grâce à l’Exposition Universelle de Chicago de 1896.

Devenu suffisamment puissant, le moteur électrique est maintenant pressenti pour être utilisé dans les ascenseurs.
Placé sous la cabine, le moteur électrique est entraîné par un système de démultiplication et deux pignons placés de chaque côté de la cabine. Ceux-ci roulent sur des crémaillères placées le long des guides et font monter et descendre la cabine.
L'ascenseur électrique est né.

En 1876, le premier ascenseur « paternoster » est construit par TURNER et installé au General Post Office, à Londres.
En 1882, l’Anglais Hart développe l'idée d'un élévateur à godets continu pour le transport des personnes appelé « Paternoster ». Le premier modèle de ce type sera installé en Angleterre, en 1884 par J & E Hall.
En 1885, le Professeur G. Forbes obtient le brevet n°1288 pour la fabrication de charbon moteur en carbone.
Le premier concept d’ascenseur “Gearless” apparaît en 1886, et est breveté aux États-Unis par Reynolds.
En 1887, William Baxter de Baltimore aurait installé le premier ascenseur électrique aux États-Unis. L'ascenseur était probablement animé par un moteur électrique fabriqué par Frank Alvord Perret, chez Elektron Mfg Company qui a été fondée à Brooklyn l'année précédente.

Le premier ascenseur électrique a été installé dans l'immeuble Demarist à New York en 1889.

La machinerie

 

L’ascenseur électrique selon Otis dans les années 1890

 

L’ascenseur électrique selon Otis en 1891

 

Toujours élevé techniquement et technologiquement au fils des ans, l'ascenseur accueil l'éléctricité... Nous en saurons un peu plus dans deux semaines.

L'Equipe Ascenseurs Online, en partenariat avec Michel CHALAUX.